Pierre Rabhi

Né en mai 1938 dans une oasis du Sud algérien, de père musulman et de mère française, Pierre Rabhi est « homme de deux cultures ». Après le décès de sa mère, il est confié à l'âge de cinq ans à un couple d'Européens. Ouvrier dans une entreprise à Paris en 1960, il commence sérieusement à mettre en doute les valeurs de compétition de la modernité. Avec sa femme Michèle, une Parisienne, il décide alors de s'installer en Ardèche. Après avoir appris, comme ouvrier agricole, ce qu'était la logique productiviste appliquée à l'agriculture, il opte pour l'agriculture biologique et écologique qu'il met en œuvre avec succès dans sa petite ferme.

Dès les années 1980, il devient formateur et commence à transmettre son expérience agro-écologique en Europe et en Afrique, notamment au Burkina Faso. Pour l'aider dans cette tâche, il crée en 1994 l'association Terre et humanisme. Reconnu comme expert international pour la sécurité alimentaire, il a été candidat à la présidence de la République française en 2002, avec un manifeste pour une société de la sobriété et de la décroissance intitulé « Appel pour une insurrection des consciences ». En 2007, il a initié le lancement du Mouvement Colibris - Faire sa part, une structure visant notamment à fédérer les différentes démarches inspirées par son message.

Dans la perspective des présidentielles française de 2012, il a suscité une mobilisation des forces qui participent d’une émergence de conscience et d’une extraordinaire créativité humaine autour de "Tous candidats. Pour une république des consciences". Le but était notamment de rappeler aux politiques, qui les ignorent, que d’innombrables initiatives existent qui construisent un avenir nouveau dans toutes sortes de domaines comme l’économie, l’agriculture, l’énergie, l’éducation, l’urbanisme ou encore le vivre-ensemble.

Conférencier et philosophe, il est l’auteur de plusieurs ouvrages : Le Chant de la Terre (La Table ronde, 2002), L’Offrande au crépuscule (L'Harmattan, 2001), Du Sahara aux Cévennes. Itinéraire d'un homme au service de la Terre-Mère (Albin Michel, 1995 et 2002), Conscience et environnement (le Relié, 2006), Graines de possible (avec Nicolas Hulot, Calmann-Lévy, 2005), Manifeste pour la Terre et l'Humanisme (Actes Sud, 2008), Vers la sobriété heureuse (Actes Sud, 2010), Eloge du génie créateur de la société civile (Actes Sud, 2011), Le monde a-t-il un sens? (avec Jean-Marie Pelt, Fayard, 2014).

On lira son blog avec profit.

Article(s) de cet auteur

8 juin 2008

Gravement menacée par le productivisme agricole, la terre n'en peut plus d'être exploitée. La situation nous invite à redevenir paysans. À tout le moins, dans notre conscience et dans la mémoire permanente que l'être humain ne font qu'un. Une clé pour une nouvelle alliance avec la vie.

15 mai 2008

Face au système économique prédateur qui épuise la planète, le développement durable ne suffit pas. La seule solution est d'entrer en résistance. A tous les niveaux: local, national et global. En commençant par soi-même, à travers par exemple un jardin potager et la création d'oasis en tous lieux pour se reconnecter à la terre et retrouver de l'autonomie.